Accueil

Contact

J'adhère

Liens

 

   Marcel ARGOYTI a rejoint les livres d'Histoire   

 

C'est par ce titre que le quotidien "Sud-Ouest" a annoncé le décès de notre Président, Marcel ARGOYTI, survenu ce 26 mai 2018.

 

Les membres de l'association OROITZA, par la voix de Jacqueline Sanchez qui assume l'intérim de la présidence, rendent hommage à Marcel ARGOYTI, au travers de la déclaration ci-dessous :

En décembre 2009, Marcel a créé OROITZA avec une poignée d'Hendayais passionnés par l'histoire de leur ville. Depuis, la famille s'est agrandie et compte une soixantaine d'adhérents.


Marcel a travaillé sans répit à reconstituer le puzzle des différents évènements qui ont fait l'histoire de Hendaye, des Romains au début du XXème siècle. Depuis plus d'un an il consacrait tous ses jours à reprendre l'histoire à l'envers : « l'histoire du Vieux Pêcheur et de la Baleine », un voyage dans le temps, émouvant et captivant, qui parle des habitants de la bourgade. L'ouvrage sera prochainement publié à titre posthume.


Chaque pan d'histoire a été reconstitué avec ferveur et rigueur. Le goût du travail bien accompli est à l'image de l'ancien sportif qui frappait ses balles, de pelote, de tennis ou de golf, avec rigueur, précision et bienveillance.


Marcel nous laisse un riche héritage historique, il nous revient de le faire vivre et de le transmettre.

Le plus bel hommage que nous puissions rendre à Marcel est de continuer à faire grandir OROITZA, dans le respect de sa charte éthique et de ses valeurs humanistes, en approfondissant les différentes thématiques qui font la richesse de l'histoire de notre ville.


Marcel avait une devise «Etre hendayais, c'est le vouloir». Aujourd'hui notre cœur est plus que jamais hendayais !


Merci à vous Marcel ! Vous pouvez continuer le voyage du Vieux Pêcheur en paix, nous maintenons le cap et resterons toujours réceptifs aux signes que vous émettrez.


Nous avons une affectueuse pensée pour la famille et les proches de Marcel.

 

     Communications des membres de l'association     

 

               "Sud-Ouest" du 2 juin 2018