OROITZA

Cercle de Recherches 

sur l'Histoire de Hendaye

Liens

Contact

Accueil

DU IXeau XIe siècle

Période

Péninsule Ibérique

Baie de Txingudi Bidassoa

Europe Occidentale

IXe siècle

Au nord: royaumes chrétiens:

824.


Au sud:

musulman

 


Le Royaume de Pampelune et le Comté de Wasconie/Gascogne se côtoient dans la Baie de Txingudy

 

 

Les duchés d’Aquitaine et Vasconie/Gascogne quasi indépendants des francs.

 

Xe siècle

L’évêché de

  (Bayonne)

s’étend jusqu’à Saint Sébastien.

                        se libère des Vikings et passe sous l’orbite du Royaume de Pampelune/Navarre

 

                   des Chemins de Saint Jacques dans toute l’Europe

XIe siècle

 

La              , à cheval sur les Pyrénées, est le plus puissant des royaumes chrétiens de la Péninsule Ibérique.

Sanche III «                 » de Navarre crée la vicomté de                    en revendiquant la Gascogne.

 

La paroisse                        apparait sur document.

 

 

 

 

unies sous la famille de Poitiers.

 

 

 

NEUVIEME   

SIECLE 

 

Les Vikings  étaient  des explorateurs, commerçants et/ou pillards scandinaves qui au cours d’une période s’étendant du VIIIe au XIe siècle attaquèrent les côtes atlantiques et méditerranéennes et une fois établis et en Normandie envahirent l’Angleterre.

 

En 800, première apparition des vikings sur les côtes de France. 

 

En 844 les vikings attaquent la Gascogne; étant donné que les carolingiens étaient absorbés par leurs disputes familiales-dynastiques, c’est le Duc Arnaud qui les affronte, sans pouvoir éviter qu’ils ravagent la rive droite de la Bidassoa.

 

La baie de Txingudi était l’objet des disputes entre le Royaume de Pampelune, les Vikings et même le Royaume des Asturies, puisque au milieu du IX siècle les chroniques des rois des Asturies Ramiro I et Ordoño I parlent des ravages causés par les Vikings à Bayonne et sur la rive droite de la Bidassoa.


En 832 le comté de Vasconie, de Wasconie ou de Gascogne, finalement, devient pratiquement indépendant du fait du délitement de l’autorité impériale que les héritiers de Charlemagne n’arrivent pas à maintenir. En même temps sa partie au sud de l’Adour se consolide comme bascophone, mais le littoral de l’Adour au Deva dans l’actuel Guipúzcoa, continuera sous controle des intérêts et des populations gasconnes.

 

En 877 le Royaume d’Aquitaine se décompose en deux Duchés: d’Aquitaine au nord de la Garonne et de Gascogne au sud. Les frontières, les dynasties et l’intégrité du comté/duché de Gascogne sont imprécises et fluctuantes et leur étude est difficile faute des documents.



 

 

Naissance du Royaume de Pampelune, Eneko Arista 1er roi de Pampelune ou Íñigo de Navarre (v. 771-851) ,suivi du Royaume de NAVARRE

 

La péninsule ibérique en 910

Carte Hachette


BREVE HISTOIRE pour la compréhension des autres évènements

 

Le Royaume de Navarre naît en 824 autour de Pampelune, ville fondée par Pompée.

Ce Royaume atteint son apogée au XIe siècle et dans la première moitié du XIIe.


En 1512, une fois conquis par Ferdinand le Catholique, il est intégré à la Couronne d'Espagne tout en conservant ses fors et le titre de royaume.

En 1530, la partie du royaume au nord des Pyrénées, la Basse Navarre, est dévolue au roi Henri II par Charles V et en 1589 Henri III de Navarre devient Henri IV roi de France et de Navarre.

En1789, La Navarre française perd ses fors et le titre de royaume en s'intégrant dans le Département des Basses Pyrénées, et, en 1841 la Navarre espagnole subit le même sort, convertie en Province Forale puisqu'elle conservera quelques petites parcelles de ses anciens fors.


A partir de Pampelune, ce royaume va se développer sur l'espace qui d'après les romains était peuplé par les vascons à l'aube de l'ère actuelle, et qui s'étendait sur les Pyrénées de l'Océan à la moitié de l'actuel Aragon et sur le versant sud jusqu'à l'Ebre en partant de la partie orientale de l'actuel Guipuzcoa et ensuite en pasant par l'Alava et la Rioja.

Le versant sud de cet espace va être romanisé contrairement aux hauteurs pyrénéennes.


A l'époque des invasions barbares cet espace va subir le passage des Suèves, des Wisigoths des Francs et enfin des Arabes.

Devant s'opposer à deux ennemis redoutables les Francs et les Musulmans d'Al Andalous qui veulent tous les deux les Pyrénées comme frontière, les Vascons qui y habitaient, en permanence entre guerres et trêves, décidèrent de s'organiser.


Dès le VIIe siècle les grandes familles Vascones, très nouvellement christianisées et qui contrôlaient les vallées, s'allièrent avec les « Banu Qasi », ancienne famille hispano-wisigothe islamisée et toute puissante dans la vallée de l'Ebre.


De ce rapprochement est donc né le Royaume de Pampelune, puis de Navarre, destiné à défendre l'indépendance des Vascons qui habitaient les Pyrénées, quand, en 824 les basques écrasent une seconde fois l'armée franque à Roncevaux et Eneko Aritza (mort en 851 )est proclamé Roi de Pampelune.


Il est le premier des 16 rois basques qui se succèderont de 824 à 1234.

 

Cet avènement ne s'est pas fait sans heurts, tant sur le plan intérieur en raison de l'opposition d'une partie de la population chrétienne (minoritaire) à l'alliance avec les musulmans, qu’extérieur, la menace au sud de l'émirat de Cordoue, de plus en plus puissant, et de l'impérialisme carolingien.


Les alliances et les affrontements qui se suivent avec les rois de Léon, d'Angleterre (qui étaient aussi ducs d'Aquitaine et de Gascogne), les comtes (puis rois) d'Aragon, les émirs (ou les califes de Cordoue) vont permettre l'expansion territoriale du royaume appelé de Navarre sur l'ancien espace vascon et même au-delà, surtout du temps de Sanche III, le Grand, au début du XIe siècle.


C'est Sancho III qui voulant dominer jusqu'à la Garonne crée la Vicomté du Labourd, s'appropie la Soule et ce qui deviendra la Basse Navarre et tout cela permettra jusqu'au XIIIe siècle à la Navarre d'intervenir dans la Gascogne en concurrence avec les rois de France de Castille et d'Angleterre.


Lorsque meurt sans descendance Sanche VII le Fort 1194-1234 dernier roi vascon, qui avait désigné Jacques Ier d'Aragon comme son successeur, les seigneurs Navarrais, refusant de voir le Royaume de Navarre réuni avec le puissant voisin Aragonais font appel au comte Thibaud IV de Champagne (que l'évêque de Pampelune ira chercher à Provins).

Thibaud était le fils de Blanche de Navarre, sœur de Sanche VII le Fort.

Un mois après la mort de son oncle, Thibaud se présenta à Pampelune où il jura fidélité aux Fueros du Royaume, fournissant ainsi à la couronne de Navarre une dynastie bien installée, de puissants vassaux dans le nord du royaume de France. C'est ainsi que fut établie la « Maison de Champagne » et que commence le déclin de la Navarre entourée des puissantes royaumes d'Aragon, de Castille et de France.


Thibaud sera le premier de la longue lignée de 21 rois d'origine non directement basque (Dynasties de Champagne, Capétienne, Maisons d'Evreux, de Foix et d'Albret, Bourbon enfin) qui se succèderont jusqu'à l'intégration de la partie nord-pyrénéenne dans le Royaume de France et dans celui d'Espagne de la partie du sud des Pyrénées.


Tout ceci ne se fit pas sans drame, et sans conséquences pour Hendaye.

 

 


DIXIEME   

 SIECLE 

 

En 982 ou en 983 le duc Guillaume Sanche après la bataille de Taller expulse les Vikings de Gascogne et se déclare vassal du roi de Pampelune-Navarre qui est en train de devenir le plus puissant royaume chrétien de l’ancienne Hispanie romaine.

Cette enluminure tirée du Beatus de Saint Sever évoque une bataille, qui pourrait être celle de Taller qui mit fin à la domination Viking en Gascogne vers 982.


L’expansion des vikings et des musulmans d’Al Andalous étant repoussée, l’Europe Chrétienne se sent en sécurité et les Chemins de Saint Jacques commencent à s’ouvrir ; ils constituent la grande voie d’échanges et d’imposition de l’autorité de l’Evêque de Rome à travers les moines de Cluny qui parsèment leurs monastères à travers l’Europe occidentale.



En 977, l’évêché du Labourd dont la juridiction s’étendait jusqu’à Saint Sébastien, la capitale du Guipúzcoa actuel, est constaté définitivement sur un document, (jusqu’à cette date on ne peut pas affirmer la pérennité d’un évêché probablement créé autour du VIIe siècle).

 


ONZIEME  

SIECLE 


La vicomté du Labourd -province du Labourd à la fin du XIIe siècle- s’étendait de l’Adour aux Pyrénées, entre l’océan et la Navarre au nord des Pyrénées, et prend son nom de l’ancien camp romain de Lapurdum qui s’élevait sur l’actuel Bayonne.



URRUGNE, son église, apparaît dans les documents d’engagement des seigneurs du Labourd à côté de Sanche « le Grand ». En 1083, Fortun-Sanche, vicomte du Labourd fait donation à la cathédrale de Bayonne de l’église Saint Vincent d’Urrugne à l’occasion de la consécration de son fils Ramire Sanche devenu moine. Jusqu’au XVIIe siècle Urrugne possédera un vaste territoire, de la Nivelle à la Bidassoa et de La Rhune à l’Océan ; avant ce siècle Hendaye sera un lieu, un bourg, sous sa juridiction.


De1004 à 1035, Sanche Garcès III « le Grand », roi de Navarre est le plus puissant des rois chrétiens de la Péninsule Ibérique (il contrôlait les territoires aragonais, castillans, les territoires basques de la péninsule en même temps qu’il intervenait en Gascogne en s’appropriant des territoires du nord des Pyrénées -Soule et Basse Navarre-). C’est probablement lui qui créa la Vicomté du Labourd, et revendiqua, sans succès, le duché de Gascogne. Pendant son royaume apparaît le nom de Guipúzcoa pour désigner, sans contours précis, la province d’outre-Bidassoa.



Sceau du roi Sanche VII de Navarre le fort



Wikipédia

Arrano Beltza (l'aigle noir en basque) actuel


Représentation imaginaire de Sanche le grand


Wilkipédia

La pierre tombale de Sanche III Garcés au musée de León



 



Entre 1058 et 1086, le comté-duché de Gascogne va devenir propriété des Ducs d’Aquitaine d’abord avec Guillaume VIII de Poitiers et surtout Guillaume IX « le Troubadour » Comte de Poitiers, Duc d’Aquitaine et duc de Gascogne.